Skip to content

Vantage

Informations sur l'exposition

Ouverture:

Afficher les dates :

Emplacement:

Horaires d'ouvertures:

Artiste:

Rejoignez l'événement sur Facebook :

samedi 5 avril 2014, 19h
du 5 avril au 17 mai 2014
Wunderkammern Roma, via Gabrio Serbelloni 124, Rome
du mardi au samedi, 11h - 19h
Aakash Nihalani

Ouverture:

samedi 5 avril 2014, 19h

Afficher les dates :

du 5 avril au 17 mai 2014

Emplacement:

Wunderkammern Roma, via Gabrio Serbelloni 124, Rome

Horaires d'ouvertures:

du mardi au samedi, 11h - 19h

Artiste:

Aakash Nihalani

sous la direction de Giuseppe Pizzuto

Texte de Vincenzo Denti

Né dans le Queens (États-Unis) mais d’origine indienne, Aakash Nihalani (1986) utilise du ruban adhésif coloré, souvent fluorescent, pour construire des formes géométriques simples qui simulent la tridimensionnalité et qui fonctionnent comme des prolongements en perspective de structures environnementales adjacentes. Une fois l’illusion potentielle préparée, c’est le corps humain qui entre en jeu et lui donne vie, obtenant un effet visuel à chaque fois surprenant et inattendu. Dans les interventions d’Aakash, les gens interagissent avec les graphismes comme ils le feraient avec des profondeurs et des perspectives réelles, à la fois en tant qu’acteurs et en tant que spectateurs.

Nihalani a obtenu un BFA en 2008 de la Steinhardt School, New York University (NYU). En 2012, il obtient une résidence de Lisa de Kooning au studio de Willem de Kooning à East Hampton, à New York. Son travail a été exposé à l’échelle internationale et est présent dans un certain nombre de publications dont The New York Times, The Times of India, Vogue India, Artinfo et The HuffingtonPost.

Pour Vantage, sa première exposition personnelle en Italie, Nihalani a présenté de nouvelles œuvres, des installations in situ dans la galerie et différentes interventions urbaines permanentes et éphémères dans le contexte romain. Des œuvres qui jouent sur le fil mince d’un point de vue précis, un Vantage humain et individuel justement, où il suffit de s’échapper à quelques pas de l’illusion perceptive et l’effet est déformé jusqu’à ce qu’il se brise. L’espace public devient ainsi un espace d’investigation individuelle, pour ceux qui se déplacent « de l’intérieur » ou observent « de l’extérieur », une opportunité d’expérimenter la réalité au-delà des schémas communs de vision et de pensée, à travers des géométries qu’il faut interpréter et mettre en action par un corps qui les agisse et par un regard qui les reconnaisse. Vantage est précisément cela, un point de vue privilégié par rapport à une vision particulière de la réalité, dans une constante rencontre-conflit entre les dimensions physique et cérébrale de l’existence.

Nihalani explique: «La plupart des peintres prennent la toile pour peindre sur sa surface limitée. En tant que peintre, je pars de la toile mais j’explore les façons de sculpter / peindre autour d’elle, en l’utilisant comme un objet visuel en soi. Ces peintures, comme la plupart de mes œuvres, sont réalisées avec un point de vue frontal spécifique, où l’illusion fonctionne et les formes semblent prendre vie.»

Pour les œuvres à l’intérieur de la galerie, l’artiste s’est engagé dans l’architecture de l’espace intérieur comme il le fait habituellement dans l’espace urbain par rapport à ce qui existe déjà. Avec la nouvelle série d’œuvres, Nihalani «traite l’architecture de la galerie au même titre que l’architecture de la ville. Comme dans le travail extérieur, créé en réaction à des choses qui existent déjà, dans ces peintures j’utilise la même approche, organisant des toiles vides sur un mur à fin de créer une architecture temporaire avec laquelle je peux interagir. Les toiles sont laissées blanches, associées à la couleur de la galerie et deviennent des extensions du mur. En donnant à la toile une fonction formelle dans la composition, le blanc atteint une plénitude et perd son vide. Le processus est sculptural et additif mais est similaire à l’approche de la toile telle qu’elle se produit en peinture, comblant le fossé entre les peintures, les sculptures et mes installations interactives avec du ruban adhésif.» 

L’artiste était présent au vernissage.

L’exposition Vantage faisait partie du projet Public & Confidential, qui impliquait cinq des artistes urbains les plus influents au niveau international. Après Dan Witz (NY), Rero (Paris) et Agostino Iacurci (Rome/Nuremberg), c’était au tour d’Aakash Nihalani (NY), suivi de Jef Aérosol (Paris) qui a conclu le cycle.

Envoyez-moi le catalogue

Artistes associés

Aucune exposition associée n'a été trouvée