Skip to content

Prefigure

Informations sur l'exposition

Ouverture:

Afficher les dates :

Emplacement:

Horaires d'ouvertures:

Artiste:

Rejoignez l'événement sur Facebook :

samedi 19 novembre 2011
du 19 novembre 2011 au 14 janvier 2012
Wunderkammern Rome, via Gabrio Serbelloni 124, 00176 Rome
Tomaso Binga, Guglielmo Achille Cavellini

Ouverture:

samedi 19 novembre 2011

Afficher les dates :

du 19 novembre 2011 au 14 janvier 2012

Emplacement:

Wunderkammern Rome, via Gabrio Serbelloni 124, 00176 Rome

Horaires d'ouvertures:

Artiste:

Tomaso Binga, Guglielmo Achille Cavellini

sous la direction de Wunderkammern

Texte de Lorenzo Mango

Tomaso Binga et Guglielmo Achille Cavellini appartiennent à cette génération d’artistes dotés d’une grande aptitude à surprendre, qui ont raconté avec une fine ironie le changement italien des années 1970 et 1980, capables d’anticiper les modes de communication et d’interprétation de la société typiques de notre époque. 

Tomaso Binga était l’une des principales interprètes de la poésie visuelle, performer et artiste aux multiples facettes, présentée par Wunderkammern à Artissima 18 dans la section Back to the future après avoir été sélectionnée par un comité scientifique composé de Massimiliano Gioni (New Museum of Contemporary Art à New York et Fondazione Nicola Trussardi de Milan), Christine Macel (Centre Pompidou, Paris), Jessica Morgan (Tate Modern, Londres).

Guglielmo Achille Cavellini né à Brescia en 1914 (mort en 1990) est entré dans le monde de l’art dans les années 1940 en collectionnant des œuvres abstraites. Dessiné par les plus grands artistes de l’époque, dont Rotella, Warhol et Ceroli, Cavellini a commencé sa carrière d’artiste aux multiples facettes en s’appropriant des objets communs ainsi que des œuvres d’autres artistes et les siens, pour ensuite les transformer ou les détruire. 

Une date unit les parcours des deux artistes: 1971, tournant dans lequel jouant tous deux sur le concept d’identité, l’un (Bianca Menna) prend le nom masculin de Tomaso Binga en référence à l’ambiguïté des rôles sociaux liés au sexe, et l’autre, Guglielmo Achille Cavellini, a commencé la promotion de sa propre figure en tant qu’artiste du futur: le célèbre projet d’Autostoricizzazione (auto-historisation) pour la célébration de son centenaire, dont Wunderkammern fera la promotion à Rome. 

À l’occasion de l’exposition Prefigure, les œuvres les plus marquantes des années 1970 seront présentées à Wunderkammern: pour Binga, l’Alfabetiere murale du 1976, jamais exposé auparavant; le Dattilocodice résultant de la superposition de graphèmes; l’installation Mater-Litanie Lauretane du 1976, dans laquelle le terme MATER est ostentatoire et répété de manière obsessionnelle à travers le corps de la femme.

Pour Guglielmo Achille Cavellini seront exposés les Carboni, des œuvres brûlées comme acte de purification; les Cassette contenant des œuvres détruites; la précieuse Vestito scritto, Tight azzurro, de 1974 avec laquelle il a exécuté des actions performatives célèbres dans le monde entier. 

Envoyez-moi le catalogue

Artistes associés

Aucune exposition associée n'a été trouvée