Skip to content

Street Art in Capalbio

Banner_Capalbio_140x80cm
IMG_3478-1536×1152
IMG_3476-1536×1152
IMG_3474-1536×1152
IMG_3956-1536×1152
IMG_3479-1536×1152
IMG_3482-1152×1536
IMG_3451-1536×1152
IMG_3926-1536×1152
IMG_3933-1536×1152
IMG_3937-1536×1152
previous arrow
next arrow

Informations sur l'exposition

Ouverture:

Afficher les dates :

Emplacement:

Horaires d'ouvertures:

Artiste:

Rejoignez l'événement sur Facebook :

samedi 20 juillet 2019, 18h30 - 21h30
du 20 juillet 2019 au 18 août 2019
Piazza della Provvidenza, 10 Capalbio (GR)
du lundi au dimanche, 19h - 23h
2501, Jef Aérosol, Paolo Buggiani, JonOne, L'Atlas, Mark Jenkins, Miaz Brothers, Shepard Fairey, StenLex

Ouverture:

samedi 20 juillet 2019, 18h30 - 21h30

Afficher les dates :

du 20 juillet 2019 au 18 août 2019

Emplacement:

Piazza della Provvidenza, 10 Capalbio (GR)

Horaires d'ouvertures:

du lundi au dimanche, 19h - 23h

Artiste:

2501, Jef Aérosol, Paolo Buggiani, JonOne, L'Atlas, Mark Jenkins, Miaz Brothers, Shepard Fairey, StenLex

sous la direction de Giuseppe Pizzuto

Dans les années 1980, les affiches publicitaires de Haring dans les stations de métro de New York, les ombres de Hambleton dans les coins les plus sombres de la ville et les performances de Buggiani qui, déguisé en Icare, patinait parmi les voitures de la ville, créaient des situations d’étonnement chez les observateurs. Les expériences des Street Artists de ces années ont subi des évolutions et des déclinaisons, qui sont l’objet d’investigation de cette exposition. 

En Europe, et en particulier en France, Jef Aérosol expérimente la technique du pochoir: ses portraits, réalisés avec des bombes aérosols, sont des hommages à la fois à des personnes célèbres et à des gens tout à fait ordinaires, qui peuvent attirer notre attention simplement en marchant dans la rue.

L’Américain Mark Jenkins crée à travers le moulage, réalisé avec un ruban adhésif spécial, des œuvres aux traits humains. Les installations sont disposées à l’extérieur, devant des vitrines, sur des gratte-ciel, suscitant le doute chez l’observateur sur la réalité des situations dans lesquelles elles sont placées.

Parmi les artistes travaillant sur la perception visuelle, on retrouve les Italiens Sten Lex et les Miaz Brothers. Sten et Lex sont les inventeurs de l’affiche au pochoir: travaillant avec le pochoir sur un mur, ils ne retirent pas la matrice qui rendrait l’œuvre reproductible, au contraire, ils peignent dessus, affirmant l’unicité du résultat final.

Dans les portraits des Miaz Brothers, les traits distinctifs des visages, des vêtements et des arrière-plans sont flous grâce à l’utilisation de l’aérographe: c’est ainsi que l’esprit humain est appelé à activer un processus de mémoire et d’association iconographique.

Les graffitis recouvrent définitivement l’une des formes d’expression les plus controversées de l’artiste de rue. JonOne, américain naturalisé français, fait du tag une partie intégrante de son travail. Influencé par l’expressionnisme abstrait, aux couleurs fortes et vives, il associe le geste impétueux du jet d’acrylique sur la toile à la répétition obsessionnelle du tag. Le geste d’écriture associé à la couleur intéresse également l’artiste français L’Atlas: étudiant et expérimentant diverses techniques calligraphiques, il fusionne l’écriture avec des formes géométriques, aboutissant à la création de labyrinthes qui dissimulent son nom.

Des lignes douces caractérisent l’œuvre de 2501, un artiste italien dont le travail se caractérise par des géométries parfois attribuables à des engrenages mécaniques tout en conservant d’importantes références à la nature et à l’espace qui nous entoure, avec une attention particulière à la coexistence d’espaces positifs et négatifs, pleins et vides.

Le travail de Shepard Fairey a été reconnu et récompensé internationalement. À partir de la campagne d’autocollants représentant André le Géant de 1989, l’artiste a développé un style reconnaissable représentant des icônes de notre temps, dont Obama, pour la campagne politique de 2008. Shepard Fairey affirme la nécessité de l’art de prendre position sur les questions politiques d’intérêt mondial concernant les questions environnementales, sociales et de solidarité.

Cette exposition collective stimule une réflexion sur les complexités liées aux langages du street art: comment placer un mouvement artistique né dans la rue dans les murs d’une galerie?

PARTENAIRES CULTURELS

Il Frantoio

Envoyez-moi le catalogue

Artistes associés

Aucune exposition associée n'a été trouvée