Skip to content

Invader

Invader: biographie

Invader, street artist de renommée internationale, est né à Paris en 1969 et passe toujours ses journées dans la capitale française lorsqu’il ne travaille pas sur ses waves (comme il appelle ses invasions) à travers le monde.

Invader: style

Invader s’est inspiré des personnages extraterrestres du jeu d’Arcade Space Invaders, le jeu en ligne symbole de sa génération, pour créer son propre style unique. Pour reproduire les pixels des graphiques 8 bits du jeu vidéo, l’artiste de rue utilise des carreaux de céramique, évoquant l’ancienne technique de la mosaïque. Les sujets de ses œuvres sont initialement les Space Invaders, des personnages du jeux vidéo, mais au fil des années, son répertoire s’est élargi pour reproduire la Panthère Rose à Paris ou les empereurs Justinien et Théodora à Ravenne.

Invader: le projet Space Invaders

Après avoir étudié à l’École des Beaux-Arts de Paris, en 1998 il développe Space Invaders, un projet à grande échelle. Sa mission? Envahir le plus de villes possible et amener dans le monde réel ses créatures pixelisées!

Invader a installé sa première mosaïque à Paris, mais à ce jour, ses œuvres de Street Art peuvent être vues dans plus de 65 villes de 33 pays différents, des États-Unis à l’Australie, sous l’eau et dans l’espace. D’ailleurs, depuis 2015, une de ses mosaïques est en orbite à bord d’un vaisseau spatial!

Invader agit toujours de manière déguisée et anonyme, mais il y a une petite partie de son travail qu’il appelle 1% legal qui consiste en des commandes publiques de musées, de villes ou de particuliers. Un exemple? La mosaïque de la façade de l’hôpital de la Salpêtrière à Paris ou le Space Invader à l’entrée du musée d’art de Daejeon en Corée du Sud.

Invader: QR code

En 2008, la nouvelle technologie QR Code a permis à Invader de développer une nouvelle série de Space Invaders: composée de tuiles noires et blanches. Ces mosaïques cachent des images, des vidéos ou des phrases qui ne peuvent être déchiffrées qu’avec un smartphone.

Invader: Rubikcubism

Invader est un artiste infatigable et en 2005 sa réflexion de la relation entre pixels et mosaïques a donné naissance au Rubikcubism, un nouveau mouvement qu’il a créé! Invader réalise des œuvres composées uniquement de Rubik’s Cubes qui sont assemblés sur une planche de support.

Les œuvres sont divisées en trois séries:

  • Bad Men, des portraits de personnages méchants célèbres qui ont une place dans l’histoire
  • Low Fidelity, les couvertures de ses dix albums de musique préférés
  • Masterpieces, des hommages aux grands maîtres de l’art.

De cette dernière série d’Invader, Mona Lisa est certainement son œuvre la plus emblématique.

Invader: guides et cartes

Depuis 2003, Invader crée périodiquement des guides d’invasion, qui racontent l’histoire de l’invasion d’une ville, dont les plus célèbres sont Rome et Ravenne.

L’invasion de Rome est la première en Italie et a été rendue possible grâce à la galerie Wunderkammern, qui a collaboré avec l’artiste à la réalisation du projet.

Pour garder une trace de toutes ses interventions, il a également créé des cartes et, surtout, l’application FlashInvaders: une véritable chasse au trésor pour ses fans.

Invader: expositions

Invader a eu des expositions personnelles dans des galeries d’art à Paris, Osaka, Melbourne, Los Angeles, New York, Londres et Rome. Il a exposé dans de prestigieux musées du monde entier, notamment au Musée en Herbe de Paris (2017), à la Fondation HOCA de Hong Kong (2015), au MOCA de Los Angeles (2011) et au Borusan Center for Culture and Arts d’Istanbul (2003). En 1998, l’artiste a fait une invasion avec dix Space Invaders au Louvre, devenant ainsi le seul artiste vivant exposé dans le musée.

Exposition connexe

Aucune exposition associée n'a été trouvée

Article similaire

Aucun article associé n'a été trouvé